Claude Debussy

Saint-Germain-en-Laye, Yvelines, France, 1862 — Paris, France, 1918

  • Composer

Debussy entre au Conservatoire de Paris, à l’âge de dix ans. Il obtient le Grand Prix de Rome en 1884 avec la cantate L’Enfant prodigue. De retour à Paris, il compose La Damoiselle élue, se lie avec les poètes symbolistes, découvre les Impressionnistes et les musiques d’Extrême-Orient. Atmosphère et couleur prennent dans ses œuvres le pas sur les structures formelles. En 1894 est créé à Paris le Prélude à l’après-midi d’un faune, partition novatrice qui connaît un grand succès. Cette «première période», que l’on peut qualifier d’impressionniste dans la mesure où les contours mélodiques semblent s’y estomper dans une mosaïque de sensations, se clôt avec le scandale de la création de Pelléas et Mélisande (30 avril 1902). Si elle divise profondément la critique, l’œuvre place Debussy au premier rang des compositeurs français.

Achevée et créée en 1905, La Mer — «la» symphonie de Debussy — est attaquée avec plus de violence encore par le milieu musical officiel. Mais la profonde originalité de l’œuvre aura une grande influence sur la génération suivante. Dans cette deuxième période éclate la modernité d’un style qui semble s’être affranchi de toutes les conventions formelles antérieures et Debussy fait de plus en plus figure de chef d’école. Mais dès 1910, sa santé se détériore. Ses dernières œuvres, en particulier les sonates, sont créées pendant la guerre, dans un climat de réaction nationaliste auquel lui-même ne reste pas étranger. Terrassé par le cancer, Debussy meurt à Paris le 25 mars 1918, dans l’indifférence générale d’une ville bombardée par la «Grosse Bertha».

© Direction générale des relations culturelles, scientifiques et techniques du Ministère des Affaires Etrangères, France.