Livre d’Orgue / Soixante-quatre durées (1951)

Olivier Messiaen

[English translation not available]

Ce sont 64 durées chromatiques, allant d’une triple croche à la note carrée (qui vaut exactement 64 triples croches).

Comme la pièce a été écrite à la campagne (dans les champs de Petichet, Isère), les durées sont peuplées de chants d’oiseaux. Ce sont des chants d’oiseaux imaginés, stylisés, destinés à faciliter l’appréciation des durées trop longues par des monnayages qui conservent chez l’auditeur le sentiment de l’unité de valeur (ici, la triple croche). On reconnaît, par endroits, des oiseaux véritables: mésange charbonnière, pic vert et pic épeiche, merle et grive, rossignol, fauvette à tête noire…

Performances