Marc Couroux

Montréal, Québec, 1970

  • Compositeur
  • Interprète (piano)

Né à Montréal en 1970, Marc Couroux a étudié le piano avec Louis-Philippe Pelletier à l’Université McGill de 1989 à 1994, où il a obtenu une maîtrise ès arts. Surnommé le «Glenn Gould de la musique contemporaine», il est l’un des interprètes canadiens les plus impliqués dans la musique du XXe siècle. En 1996, on lui décernait le Prix Flandre-Québec à l’issue duquel il était invité par la Communauté flamande à donner un récital au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Cette même année, Marc Couroux était artiste en résidence aux universités de Princeton et de Rutgers aux États-Unis, grâce à une bourse du National Endowment for the Arts. Toujours en 1996, il était artiste invité aux Rencontres de musique nouvelle du Domaine Forget. Depuis 1994, il est pianiste attitré au festival June in Buffalo au State University de New York. En 1997, il fondait l’Ensemble KORE avec le compositeur Michael Oesterle et remportait en 1998 le Prix Opus pour la «Découverte de l’Année», attribué par le Conseil québécois de la musique. En 2000, il a été invité en Hollande, au prestigieux Festival d’Amsterdam, pour y présenter en récital des œuvres de Scott Godin, Michael Oesterle, Richard Ayres et Jean Lesage, et interpréta Shiraz dans le cadre de la rétrospective Vivier à l’Opéra d’Amsterdam. En plus de mener une carrière de pianiste, Marc Couroux est également conférencier, essayiste et compositeur.