Isabelle Panneton

Sherbrooke, Québec, 1955

  • Compositrice

Héritière, pour son art harmonique, de Gilles Tremblay et de Philippe Boesmans, Panneton y allie un goût pour la souplesse mélodique, dont le déroulement échappe à la grammaire thématique traditionnelle. Lorsqu’elle décrit ses procédés, la compositrice parle métaphoriquement d’une élaboration harmonique en toiles d’araignée. Les régions harmoniques sont toujours rattachées entre elles par des notes communes, sorte de ponts qui relient les différentes rives du paysage sonore. Musique d’une sensibilité vibrante, gestes évocateurs au lyrisme abstrait.

Née en 1955 à Sherbrooke, Isabelle Panneton a reçu l’essentiel de sa formation au Conservatoire de Musique de Montréal où elle a travaillé l’analyse et la composition avec Gilles Tremblay.

Avec le soutien du Conseil des arts du Canada et du Gouvernement du Québec, elle a séjourné trois ans en Belgique et en France où elle s’est consacrée exclusivement à la composition sous la direction de Philippe Boesmans (1984-1987).

Elle compte à son catalogue une vingtaine d’œuvres qui ont été diffusées au Canada et en Europe à Londres, à Genève, à Paris et à Bruxelles. Elle a été jouée, notamment, par le duo Lise Daoust — Louise Bessette, l’Ensemble Musica Nova, le duo Marc Couroux — Julie-Anne Derome, le Nouvel Ensemble Moderne (NEM), la Société de Musique Contemporaine du Québec (SMCQ), l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal et le Continuum Ensemble de Londres. Au printemps 2001, le New Music Concert de Toronto lui consacrait un concert dans le cadre de sa série «Portrait».

Isabelle Panneton a enseigné au département de musique de l’Université Concordia de 1987 à 1995. Elle est membre du corps professoral à la Faculté de musique de l’Université de Montréal depuis 1995 et professeure titulaire depuis 2001.