Serge Provost

Saint-Timothée-de-Beauharnois, Québec, 1952

  • Compositeur
  • Rédacteur

L’art de Serge Provost est ouvert sur une perception de l’humain comme Être de culture. Puisant aux sources de la littérature, de la peinture, de l’architecture ou simplement s’imprégnant de l’écologie d’un lieu, sa musique explore de manière approfondie les liens entre sensibilité et intelligence. Utilisant les nouvelles technologies, il a su les intégrer de manière organique dans son œuvre, celle-ci incarnant une extrême fluidité entre les sources d’inspiration, les outils employés et le résultat sonore.

Né en 1952, Serge Provost est considéré comme un des compositeurs québécois les plus actifs de sa génération. Ces dernières années, il s’est particulièrement fait remarquer par des œuvres telles que: son opéra, Le Vampire et la Nymphomane, sur le livret du poète québécois Claude Gauvreau, pour lequel il s’est mérité le prix Opus «la création de l’année» (1996) du Conseil québécois de la musique. Son second quatuor à cordes, Ventis-Arboris-Vocis, créé par le Quatuor Arditti, dans le cadre du Festival Présence de Radio-France à Paris, a eu droit aux éloges de la presse internationale. Il a également écrit de nombreux articles, notamment pour la revue Circuit et l’Encyclopédie de la Musique Einaudi. Toujours à l’affût de l’évolution des courants de pensée dans divers domaines, il privilégie une démarche créatrice élargie qui s’enrichit de la fréquentation de la littérature, de l’architecture et des arts en général. De même, il favorise dans son travail l’intégration des nouvelles technologies.

Serge Provost a fait ses études musicales au Conservatoire de Musique du Québec à Montréal, principalement dans la classe de Gilles Tremblay, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Claude Ballif. Il a également été stagiaire au Cursus de composition de l’IRCAM en 1995-96. Il est actuellement professeur de composition et d’analyse musicale au Conservatoire du Québec à Montréal.