Kaija Saariaho

Helsinki, Finlande, 1952

  • Compositrice

Kaija Saariaho a étudié la composition sous la supervision de Paavo Heininen, à la Sibelius Academy, puis au Musikhochschule de Fribourg, avec Brian Ferneyhough et Klaus Huber, où elle fut diplômée en 1983. En 1982, elle a suivi des cours de musique assistée par ordinateur à l’IRCAM, à Paris, où elle s’est établie. Par la suite, l’ordinateur a toujours constitué un élément important de sa technique de composition. Elle a acquis une réputation internationale grâce à ses œuvres Verblendungen (1982-84) et Nymphéa (1987), pour quatuor à cordes et outils électroniques, que lui a commandé le Lincoln Center pour le Kronos Quartet. Saariaho a également participé à un certain nombre de productions multimédias, comme le ballet intégral Maa (1991) et un projet collaboratif paneuropéen visant la production d’un CD-ROM Prisma sur sa vie et son travail. En 1999, Saariaho a achevé une œuvre majeure pour chœur et orchestre intitulée Oltra mar, qui fut jouée en première par le New York Philharmonic et Kurt Masur, le 11 novembre 1999, dans le cadre de leur série de commandes du millénaire. Ces trois derniers projets ont mené Kaija Saariaho à sa prochaine œuvre majeure, soit son premier opéra, L’amour de loin, que lui ont commandé conjointement le Salzburg Festival et le Théâtre du Châtelet, et qui fut joué pour la première fois le 15 août 2000, au Salzburg Festival. Le libretto a été écrit par l’auteur Franco-libanais Amin Maalouf, l’opéra, mis en scène par Peter Sellars et l’Orchestre de SWR Baden-Baden, dirigé par Kent Nagano.

Traduction: Hugo Lavallée [v-13]