Igor Fiodorovitch Stravinski

Oranienbaum, Russie, 1882 — New York, New York, ÉU, 1971

  • Compositeur

Élevé dans une atmosphère artistique, Stravinsky s’éprend très jeune du théâtre musical. De 1905 à 1908, il travaille régulièrement l’orchestration avec N. Rimski-Korsakov. Sa rencontre avec Diaghilev ouvre une période de composition fortement imprégnée du folklore russe et révolutionnaire sur le plan stylistique. Sa collaboration avec le fondateur des Ballets russes l’emmène à s’installer à Paris où le Sacre du printemps, sur une chorégraphie de Nijinski, est crée le 29 mai 1913. Les œuvres de cette période devaient exercer une influence féconde sur toute la musique de la première moitié du XXe siècle. Réfugié en Suisse durant la guerre de 1914, Stravinsky revient en France où il se fixe (1919-1939). Parallèlement à son travail de compositeur, il entreprend une double carrière de pianiste et de chef d’orchestre. La guerre de 1939 l’emmène aux États-Unis, invité pour donner des cours de poésie musicale. Il s’installe à Hollywood et prend la nationalité américaine en 1945. Abandonnant l’hostilité qu’il nourrissait pour le chromatisme de Schönberg, il applique alors la méthode sérielle à son propre travail. Mort à New York, enterré à Venise, Stravinsky est avant tout un citoyen du monde. Son œuvre garde une unité fondamentale basée sur un certain irrespect des conventions du monde musical environnant qu’il a pourtant contribué plus que tout autre à faire évoluer.