Claude Vivier (Saison 2007-08)

Vivier. Claude Vivier. Comme on dit Mozart. Wolfgang Amadeus Mozart… N’est-il pas normal de reconnaître nos propres héros? Si la musique est une expression fondamentale de l’Humanité, alors Claude Vivier a su exprimer la quintessence de notre culture, de notre histoire, de nos rêves. Vivier, c’est un véritable «trésor national»!

Claude Vivier

Claude Vivier étudie la composition avec Gilles Tremblay et le piano avec Irving Heller au Conservatoire de musique du Québec à Montréal de 1966 à 1971. Boursier du Conseil des arts du Canada, il travaille avec Gottfried Michael Koenig, à l’Institut de sonologie d’Utrecht et avec Paul Méfano à Paris. Il étudie également à Cologne avec Stockhausen de 1972 à 1974. C’est à son contact que le jeune compositeur opte pour un style plus personnel axé sur l’utilisation de la voix et une écriture davantage homophonique. Après un séjour en Asie (1977), la dimension spirituelle devient une préoccupation fondamentale de l’acte créateur du compositeur. En 1981, il est nommé Compositeur de l’année par le Conseil canadien de la musique. En 1982, il entreprend à Paris la composition d’un deuxième opéra, quand il meurt tragiquement à l’âge de 34 ans. Vivier a reçu de nombreuses commandes et a écrit une quarantaine d’œuvres qui ont grandement marqué la musique contemporaine et qui constituent aujourd’hui un corpus universellement reconnu.

Nouvelles

  • Mardi 16 septembre 2008
    Dans la foulée des activités de la série Hommage de la SMCQ autour de Claude Vivier, Bibliothèque et Archives nationales du Québec vous invite à découvrir l’œuvre du compositeur avec Martine Rhéaume,… Suite

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.