Nous avons appris avec tristesse le décès du compositeur Otto Joachim, l’un des pionniers de la musique aléatoire et électroacoustique au Canada. Altiste solo pour l’OSM, l’orchestre de chambre McGill et le Quatuor à cordes de Montréal dans les années 1950, M. Joachim enseigne au McGill Conservatory et au Conservatoire de musique à Montréal dès 1956. Vers le milieu des années 1950, il crée le premier studio privé de musique électroacoustique au pays, ce qui lui permet entre autres d’écrire Katimavik, la première pièce canadienne composée entièrement de sons électroniques, pour le pavillon canadien d’Expo 67. Mentionnons que cette œuvre a été reprise tout récemment, lors de l’événement «Joachim et Tremblay, pionniers de la musique électronique» présenté par la revue Circuit dans le cadre de la Série Hommage / Gilles Tremblay (2009-10). Les compositions de M. Joachim ont été interprétées par de nombreux orchestres et ensembles dont celui de la SMCQ qui lui a d’ailleurs commandé Uraufführung (1977) pour 13 instruments et son électroacoustique en direct et Stacheldraht (1994) pour 13 instruments et récitante. M. Joachim aurait fêté son 100e anniversaire au mois d’octobre. Nous nous joignons à tout le milieu culturel pour transmettre nos plus sincères sympathies à la famille et aux proches de M. Joachim.

Nouvelle rédigée par Claire Cavanagh le mardi 3 août 2010

Composer au présent!

La SMCQ vit au rythme effervescent de la création musicale depuis maintenant près de cinquante ans. Avec ses concerts réguliers, sa Série hommage, son Festival international et ses activités jeunesse, elle est à la fois une tribune pour les compositeurs d’aujourd’hui et une fenêtre ouverte sur la création pour tous.

Page nouv@10154 générée à Montréal par litk 0.600 le mercredi 2 juillet 2014. Conception et mise à jour: DIM.