• 1. Mouvement 1
  • 2. Mouvement 2
  • 3. Mouvement 3
  • 4. Mouvement 4

Ce titre, inspiré par Gorges Perec, m’a conduit à m’intéresser à l’évolution possible de certains sons en fonction de l’espace dans lequel ils apparaissent. Un son, tel un signal, peut inciter l’imagination à le prolonger d’une manière musicale.

En effet, l’écoute rêveuse de pièces musicales acousmatiques m’entraîne parfois, par jeu, à modifier mentalement mon point d’écoute. Lorsque l’œuvre m’y invite, je me livre à un va-et-vient entre une écoute plus intime des sons ou au contraire plus éloignée: une exploration dedans -dehors de l’espace dans lequel ils sont situés. J’ai souvent réduit cette notion d’espace à un point singulier qui devient alors un lieu dans lequel vivent et meurent les sons. L’emploi d’une matériologie volontairement hétérogène est destiné à susciter des contrastes créant des plans diversifiés. […]

  1. Un espace clos, théoriquement impénétrable; celui d’un sous-marin dans lequel on est sollicité par des sons et des bruits particuliers, univers qui n’est pas sans évoquer Jules Verne.
  2. Un espace aérien, identifiable, dans l’aire duquel sonne l’indicatif électronique que j’ai réalisé pour l’aéroport de Roissy.
  3. Un espace naturel où l’animal communique à l’aide d’une langue inconnue de l’humain.
  4. Un espace paradoxal à la fois clos et ouvert: le théâtre où le verbe est le roi du spectacle.

(Commandes de l’État pour le GRM: et de l’APREM)

Exécution

Page oeuvre@14996 générée à Montréal par litk 0.600 le lundi 14 avril 2014. Conception et mise à jour: DIM.