(d’) Aller (1995)

Philippe Leroux

violon solo, deux flûtes (piccolo et flûte en sol), hautbois, clarinette en la, clarinette basse, cor, trompette, tuba, piano, percussions, harpe, deux violons, alto, violoncelle et contrebasse

(d’)Aller pour violon soliste et 16 instruments a été composée à la Villa Médicis à Rome, en 1994 et 1995 et est dédiée à Robert Pfeiffer. Dans cette oeuvre qui n’est pas à proprement parler un concerto, la partie du soliste ne rivalise et ne s’oppose pas à l’ensemble instrumental. Elle ne revêt pas non plus de caractère spectaculaire ou particulièrement virtuose. Le soliste y est plutôt pensé comme un catalyseur, traversant les éléments de la matière orchestrale à la manière d’un rayon de soleil qui fait resplendir un vitrail. C’est lui qui lance les évènements ou les processus, qui se substitue à eux ou qui les oriente vers d’autres cheminements. La pièce projette et développe dans l’espace orchestral un profil mélodique déduit du graphisme traditionnel de l’onde sinusoïdale, celle-ci étant vue comme un archétype mélodique.

Le mouvement, — sa naissance, sa mort, l’entretien de l’énergie qui favorise sa durabilité — est l’une des préoccupations de Philippe Leroux. Le principe de continuité qui anime la pièce procède d’une volonté évidente de logique. Toutes les idées de l’œuvre sont déduites, soit d’un son initial qui porte déjà en lui ses propres développements, soit de processus qui, chauffés à blanc, doivent s’épuiser et mourir. Mais ces mouvements, inverses pour qui voudrait les distinguer, sont toujours complémentaires. En ce sens, on peut écouter l’œuvre comme une métaphore sonore des lois du vivant, pour lesquelles des éléments qui sont détruits en engendrent déjà d’autres dans l’acte de disparaître. La composition peut être envisagée comme un processus d’engendrements, comme une série d’opérations génétiques dans laquelle l’Alpha se confond de manière télescopique avec l’Oméga.

(d’)Aller a reçu en 1996 le prix Sacem de la meilleure création contemporaine de l’année.

Dominique Druhen

Exécutions