Daughters of the Lonesome Isle (1945)

John Cage

piano préparé

John Cage affectionnait particulièrement le piano préparé, d’abord parce qu’il lui offrait une pléiade de possibilités sonores. Le piano préparé est un piano modifié en instrument de percussion aux timbres divers créés par l’insertion d’objets de toutes sortes (tels des peignes, du caoutchouc, des vis et des chaînes) entre les cordes du piano à des endroits très spécifiques, qui sont indiqués sur la partition. C’est d’ailleurs Cage qui a mis au point cette technique en 1938.

Cage a composé de nombreuses œuvres pour la danse, surtout pour la compagnie de Merce Cunningham, mais également pour d’autres telle celle de Jean Erdman, pour qui Daughters of the Lonesome Isle fut écrite. Construite en 19 sections modulaires ne comportant aucune transition, l’œuvre respecte la structure de la danse. Cage exploite justement ici le piano préparé, en mettant cette fois l’emphase exclusivement sur le métal. L’usage de ce matériau a pour effet de produire des sonorités qui s’apparentent beaucoup plus à la musique orientale qu’occidentale. Ce fut d’ailleurs la critique prédominante qui ressortit lors de sa création.

Exécution

Enregistrement