De l’expérience… (2007)

Jean-François Laporte

saxophone baryton et traitement

Jean-François Laporte veut explorer, dans cette nouvelle collaboration initiée par Quasar, l’application de nouveaux outils technologiques aux techniques de jeu inhabituelles qui caractérisent sa musique pour instruments traditionnels. Le compositeur aimerait, en ce sens, procéder à une fusion de deux domaines sur lesquels il s’est déjà largement penché, mais restés jusqu’à ce jour bien distincts dans son répertoire: il n’avait jusqu’ici appliqué ses connaissances en informatique musicale acquises à l’IRCAM en 2003 qu’à ses instruments inventés et non aux instruments traditionnels. Veuillez noter qu’il ne s’agit pas ici d’une œuvre finie mais bien d’un travail en cours.

Tout comme dans l’ensemble de ses œuvres, Jean-François Laporte aborde la musique en manipulant lui-même les instruments utilisés: ce premier jet est donc le résultat d’une étroite collaboration avec le saxophoniste Jean-Marc Bouchard, avec qui il a déjà travaillé dans le cadre de plusieurs œuvres, dont entre autres Le chant de l’inaudible pour quatuor de saxophones, La plénitude du vide pour quatuor de saxophones et instruments inventés (qui s’est méritée le prix Opus de la Création de l’année en 2005), et L’expérience du blanc pour saxophone baryton solo. Les techniques de jeu développées dans cette dernière œuvre sont ici exploitées à nouveau, mais les possibilités sonores sont élargies par l’utilisation d’outils informatiques qui se veulent à leur service. Il n’est pas question ici de «confronter» un univers virtuel à un univers réel: l’objectif poursuivi est avant tout de faire fusionner harmonieusement les sonorités très organiques de l’écriture instrumentale aux sonorités très souvent dites «artificielles» du traitement électronique.

N Pascal [ii-07]

Exécution