Dischordia (exercice d’insoumission) (1990)

Jean Lesage

piano

Cette œuvre a pour origine une réflexion sur les songes. Elle tente une transposition, dans le domaine du sonore, des différentes composantes de nos mondes nocturnes. La trame narrative du rêve traduite en musique.

Des personnages familiers, placés dans des conjonctures déconcertantes.

Des monstres insoupçonnés qui surgissent de situations banales.

Cet amalgame étrange d’irrationnel et de cohérence, propre à l’état onirique, forme la trame poétique de l’oeuvre.

Jean Lesage

Exécution