The Black Page No. 1 (1976)

Frank Zappa (Walter Boudreau, arrangement)

quatre violoncelles

The Black Page, paru pour la première fois sur l’album Zappa in New York (enregistré live en 1976), tient son nom d’un commentaire d’un membre du groupe qui déclara que la partition contenait tellement de notes que la page en était noire.

L’œuvre, au départ un solo de percussion, a connu par la suite deux autres versions avec une composante mélodique plus importante, connues sous l’appellation The Black Page no 1 et The Black Page no 2, toutes deux particulièrement difficiles à jouer — bien que la seconde soit légèrement plus accessible. Le no 1 a servi à l’occasion d’œuvre test pour les auditions de Zappa: il a été demandé, notamment, au guitariste Steve Vai de la mémoriser et de la jouer aussi vite qu’il pouvait, et au percussionniste Vinnie Colaiut de faire une lecture à vue de l’impressionnant solo de percussions.

Ce soir, plusieurs versions de cette œuvre seront entendues dans des arrangements signés Walter Boudreau. Quasar, d’abord, interprétera un arrangement de Black Page no 1 pour quatuor de saxophones, et Uccello, ensuite, fera entendre Black Page (inspirée du solo de percussions initial) et Black Page no 1, toutes deux pour quatuor de violoncelles.

A Deruchie [traduction française: N Pascal, ii-07]

Exécutions