deux pianos

  • 1. Amen de la Création
  • 2. Amen des étoiles, de la planète à l’anneau
  • 3. Amen de l’Agonie de Jésus
  • 4. Amen du Désir
  • 5. Amen des Anges, des Saints, du chant des oiseaux
  • 6. Amen du Jugement
  • 7. Amen de la Consommation

Messiaen composa ses Visions de l’Amen à Paris en 1943, soit durant l’occupation allemande. Véritable profession de foi en ce temps de guerre, cette œuvre reprend la ferveur religieuse de La Nativité du Seigneur et des Corps glorieux, toutes deux dédiées à l’orgue. Il est d’ailleurs intéressant de constater que pour la première fois, Messiaen exprimait musicalement sa foi en dehors du cadre liturgique. En effet, la première audition de l’œuvre eut lieu le 10 mai 1943 à la Galerie Charpentier. Aux pianos: le compositeur (piano II) et Yvonne Loriod (piano I), qui allait devenir sa femme en 1961.

C’est la lecture d’un texte du théologien Ernest Hello expliquant les quatre significations du mot «amen» qui inspira à Messiaen cette suite. «Amen» peut être l’expression de l’acte créateur (I. Amen de la Création), de la soumission à la volonté divine (III. Amen de l’Agonie de Jésus; II. Amen des Étoiles, de la Planète à l’anneau), du désir spirituel (IV. Amen du Désir) ou de l’accomplissement éternel (VII. Amen de la Consommation). Deux autres significations sont attribuées à ce mot par Messiaen: l’expression de la glorification divine (V. Amen des Anges, des Saints, du Chant des oiseaux) et du décret divin (VI. Amen du Jugement).

Comme l’explique Messiaen, les deux pianistes ne jouent pas le même rôle: «J’ai confié au premier piano les difficultés rythmiques, les grappes d’accords, tout ce qui est vélocité, charme et qualité du son. J’ai confié au deuxième piano la mélodie principale, les éléments thématiques, tout ce qui réclame émotion et puissance.» Étrangement, le compositeur Arthur Honegger, qui assista à la première représentation, rapporta qu’il était parfois difficile de cerner à l’écoute ce qui est important de ce qui ne l’est pas, difficulté liée au timbre unique du piano; dans l’ensemble, cependant, il estimait avec justesse que cette œuvre possédait une vraie puissance poétique.

Jean-Simon Robert-Ouimet [iii-12]

Exécutions

Page oeuvre@22961 générée à Montréal par litk 0.600 le lundi 14 avril 2014. Conception et mise à jour: DIM.