Plekto (1993)

Iannis Xenakis

flûte, clarinette, violon, violoncelle, percussions et piano

Tirant son titre du grec ancien «Plekô», «tresser», cette pièce consiste en une suite d’épisodes dont les textures s’entremêlent, apparemment davantage par la force que par un subtil travail d’aiguille. La musique progresse par variations dans le degré de contraste entre ces épisodes qui se chevauchent et par divers types de confrontation entre les matériaux, à savoir essentiellement les accords (piano), la métrique (percussions) ou la mélodie et la polyphonie (vents et cordes). Xenakis déploie ces matériaux et les instruments qui leur sont associés comme les sections de l’orchestre dans ses œuvres de plus grande envergure datant de la même période.

Éditions Durand-Salabert — Eschig

Exécutions