quatre violons et percussions (claves et gong balinais)

Learning, apprendre! Il n’est pas surprenant qu’une œuvre de Vivier porte un tel titre. La curiosité, l’apprentissage furent des moteurs importants dans son développement personnel et celui de sa musique. Il aimait apprendre les langues, les coutumes, les autres musiques, pour ensuite les transformer en quelque chose de personnel. À Bali, il n’a pas qu’appris la langue et les instruments du gamelan, il a également appris à être balinais, comme en font foi ses carnets de voyage.

C’est tout juste avant son départ pour l’Asie que Vivier termine à Montréal la partition de Learning. Quinze mélodies en cinq sections, ponctuées, séparées par l’intervention des percussions; c’est comme s’il avait imaginé un certain Orient, qu’il aurait mis sur papier juste avant d’aller constater sur place la véracité de ses impressions. Il est intéressant de savoir, à ce sujet, que les mélodies de Learning se retrouvent en 1981 dans l’œuvre Et je reverrai cette ville étrange, également au programme cette saison.

Gardez les yeux ouverts! Le mouvements et l’attitude des musiciens sur scène sont indiqués par Vivier!

Martine Rhéaume

Exécution

Page oeuvre@23048 générée à Montréal par litk 0.600 le lundi 14 avril 2014. Conception et mise à jour: DIM.