Le Centre Pierre-Péladeau et la SMCQ Jeunesse présentent, en première nord-américaine, le groupe français Éclats qui s’amène avec un drôle de petit opéra et un Plancher musical d’iniation aux sons pour tout-petits.

Cocotte perchées, une mise en voix de la comptine Une poule sur un mur est une poésie sonore, un véritable opéra de basse-cour. Les interprètes, en continuation des idées des jeux d’enfants, ont déclenché l’expression sonore d’abord spontanée, pour se faire maintenant musique, nouvelle, originale. Aux frontières de la musique et du théâtre Cocottes perchées rebondit de cascades en ricochets, vers des lieux imprévus et déclenche des images sonores insolites. La musique, première, s’amuse avec les textes, fait sonner les mots. Un son appelle un mouvement. Un geste réveille la voix. Un pas trace la mélodie d’une flûte. Le théatre naît de cette présence de trois musiciens. Leurs voix mêlées jouent avec la couleur d’une forme ou la saveur d’un tissu. Les graines, les cailloux se font rythmes. Le tambour devient onde ou lumière.

Le Plancher musical, Installation sonore

Le plancher musical est un grand damier de 64 cases à traverser et à explorer, constituant une sorte de clavier relié à un ordinateur. Chaque case, activée par le poids du corps, déclenche une action musicale, sorte de partition individuelle, dépendante de la couleur et du signe de celle-ci. C’est un instrument polyphonique. Le jeu s’offre à l’oreille et, dans un parcours de découverte, l’enfant peut passer de l’exploration la plus simple à une construction musicale plus élaborée. Le plancher musical permet à l’enfant de devenir l’interprète d’une musique nouvelle.